Un petit pas vers le zéro déchet

Tout le monde en parle… mais est-ce possible ?

Un petit pas vers le zéro déchet DIY

Me suivrez-vous pour essayer ? Comme pour beaucoup de choses, il suffit de commencer et d’avancer, un pas après l’autre. Pas de grande révolution, juste commencer à prendre conscience de son impact sur l’environnement et faire un geste, simple, aussi petit soit-il, pour changer ses habitudes.

Est-ce que vous connaissez l’histoire du petit colibri ?

Je vous la raconte rapidement.

Dans la jungle, la terrible jungle…. le feu faisait des ravages, les animaux couraient dans tous les sens pour échapper au désastre…. Seul le petit colibri allait et venait inlassablement, du bord du feu à la source claire…. A chaque voyage, il ramenait une goutte d’eau qu’il déposait sur le feu dévastateur…

Tous les animaux riaient sous cape devant ce rude travail en apparence inutile…

Le lion lui dit « Es-tu devenu fou ? tu t’époumones pour rien »

Sans arrêter son manège, le petit colibri lui a répondu : « je fais ma part »….

Si nous prenions 5 minutes pour réfléchir à cette réponse ?

Ma route vers le zéro déchet

A mon niveau, je fais tous les jours quelque chose pour réduire mes déchets. Comme je le dis dans la vidéo  (plus bas) ce n’est pas gagné !

Nous sommes submergés par les emballages de toutes sortes, pour ne parler que ce côté de la grande marée.

Alors ma « petite part » du jour est de vous faire un DIY sur les bee wraps dont on entend parler depuis quelques mois.

Qu’est-ce que le « bee wrap »

bee = abeille

wrap = emballage

En pratique, c’est un emballage réalisé à partir de la cire d’abeille, réutilisable à l’infini, facile d’entretien  (un coup d’éponge et hop, c’est reparti !)

Pour ma part, bien que je ne sois pas végan, mon bee wrap est en réalité un soja wrap. Beaucoup moins cher que la cire d’abeille, la cire de soja est tout à fait adaptée au projet.

Mais pourquoi faire ? Et bien, je vais réaliser des couvercles pour mes restes de nourriture et mes sandwichs, que je vais ranger au réfrigérateur ou emporter en pique-nique. Ces petites merveilles vont remplacer film étirable et papier aluminium ! Pas mal non ?

Comment faire  pour commencer Un petit pas vers le zéro déchet ? DIY

Plus simple, y a pas….

Il vous faudra simplement de la cire de soja, du papier sulfurisé, des chutes de tissu en coton (recyclé éventuellement : taie d’oreiller, drap etc…en coton, très important) des ciseaux, un fer et une table à repasser.

J’ai commandé ma cire de soja chez Aroma-zone. Le papier sulfurisé, que j’utilise très peu, se trouve dans la cuisine de chacune, je pense.

Sinon il faudra vous en procurer.

Je vous montre en vidéo comment procéder et comment les utiliser :


Et vous ? Comment faites-vous concurrence au petit colibri ?

Il n’y a pas de « petit pas » en fait. Si les milliards d’êtres humains de cette planète ne faisaient que ce simple geste, ce sont des tonnes de déchets inutiles et polluants qui disparaîtraient.

Quelques astuces en plus

Toujours dans la cuisine : j’ai supprimé le papier absorbant depuis des années et l’ai remplacé par des chutes de tissus, toujours en coton, de différentes tailles que je lave régulièrement. Généralement, ils complètent une machine, si bien qu’on ne peut pas dire qu’ils me font consommer plus d’eau ou de lessive.

Je conserve aussi pommes de terre, ail, oignons etc dans des corbeilles ou dans des sacs en coton (confectionnés maison). J’achète mes légumes bio sans emballage (pourtant en papier recyclable) et pour le vrac de type riz, amande, sucre que je conserve dans des bocaux en verre, je recycle le papier quand j’utilise mon extracteur de jus. Ahah…. comment ?

Encore une astuce : le lavage de l’extracteur est rédhibitoire pour beaucoup. J’ai déjà donné une astuce pour alléger le nettoyage (voir ma vidéo  » nettoyage de l’extracteur ») et là, je place un petit sac papier dans le récipient à fibres, et voilà un objet de moins à laver ! On peut faire de la même façon avec un verre pour récupérer directement le jus à boire immédiatement, verre que l’on utiliserait de toutes manières. Le contrôleur de débit vous facilite l’opération, vous pouvez arrêter le flux et changer de verre ou une petite bouteille en verre pour la conservation du trop plein. Et encore un récipient de moins à laver !

Conclusion

A force d’attentions et de motivation, je suis passée d’une poubelle par jour à une tous les trois jours. Et je veux encore réduire bien sûr. Je recycle beaucoup. Je suis preneuse de toutes vos bonnes idées qu’il faut absolument partager !

Vous ne connaissez pas encore ma chaîne Youtube ?  De tout et de rien un peu !!!! ICI

 

A tout bientôt !

 

You may also like

  1. c’est certain que pour certaine personne tout est à revoir, mais elles sont programmées par la société de consommation
    et les prises de conscience sont parfois colossales alors qu’elles sont souvent simples

    bises et bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *